« Qu’est-ce donc en réalité que cette violence ? Nous l’avons vu, c’est l’intuition qu’ont les masses colonisées que leur libération doit se faire, et ne peut se faire que par la force. »

Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre

Frantz Fanon,

le damné révolutionnaire

Cette exposition n’est pas un hommage classique, mais l’occasion d’évoquer le combat de Frantz Fanon, soixante ans — jour pour jour — depuis ses obsèques organisées par ses frères du FLN en terre algérienne. Un choix de date et un parti pris avec trois portraits du révolutionnaire : deux collages de l’artiste Mustapha Boutadjine et un dessin du plasticien invité d’honneur, Ernest Pignon-Ernest.

Ces trois œuvres seront accompagnées d’autres portraits en collage tout aussi emblématiques pour mettre en exergue son parcours internationaliste et sa lutte anticoloniale de notre Omar (son surnom de guerre), à savoir ceux de ses compagnons de lutte Djamila Boupacha, Ali La Pointe, Djamila Bouhired, Maurice Audin, Jacqueline Guerroudj, Nils Andersson, Henri Alleg, Geronimo, Nelson Mandela, Hô Chi Minh, Fidel Castro, Patrice Lumumba, Mehdi Ben Barka, Che Guevara, Guy Môquet et d’autres portraits de résistants…

Un récit d’images et d’histoires radicales, une exposition d’histoires et de couleurs à la hauteur de l’œuvre et de la pensée de Frantz Fanon, sans concession et sans reniement.

L’engagement antiraciste, émancipateur et fraternel de Mustapha Boutadjine naît d’un paradoxe avec la matière de base de sa création. De quelques feuilles de magazines, perçues comme des morceaux d’un recueil de mensonges, sortent des visages qui surent marquer notre siècle. Recyclage intelligent d’une matière très souvent abandonnée aux poubelles, les œuvres du graphiste vont à la rencontre d’illustres portraits dont la beauté et la force, soulignées par une technique plastique parfaitement maîtrisée, nous rappellent les combats majeurs pour l’humanité.

Ernest Pignon-Ernest, notre invité d’honneur, est niçois. Il vit et travaille à Paris. Depuis presque cinquante ans, il appose des images sur les murs des cités, dont le portrait de Maurice Audin à Alger.

« … Au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J’essaie d’en comprendre, d’en saisir à la fois tout ce qui s’y voit : l’espace, la lumière, les couleurs… et, dans le même mouvement, ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l’histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique… Dans ce lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image (le plus souvent d’un corps à l’échelle 1).
Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique… » 

La galerie Artbribus, ouvre son espace pour rendre hommage au militant et penseur anticolonial, en opposition aux écrits et images des médias mainstream et aux discours décomplexés.

………….

EXPOSITION

Frantz Fanon, le damné révolutionnaire

60 ans après son décès le 6 décembre 1961

Collages de Mustapha Boutadjine

Artiste invité d’honneur : Ernest Pignon-Ernest

Galerie Artbribus, 68, rue Brillat-Savarin, 75013 Paris

Exposition du 7 décembre 2021 au 22 janvier 2022,
du lundi au samedi, de 15 heures à 20 heures

Tél. : 01 53 80 13 75 – Email : artbribus@orange.fr

Pass sanitaire obligatoire
………….

LIVRES

Peau noire, masques blancs, 1952, rééd., Le Seuil, col. « Points », 2001.
L’An V de la révolution algérienne, 1959, rééd., La Découverte, 2011.
Les Damnés de la Terre, 1961, rééd., La Découverte, 2002.
Pour la révolution africaine. Écrits politiques, 1964, rééd., La Découverte, 2006.
Œuvres, La Découverte, 2011.
Écrits sur l’aliénation et la liberté, La Découverte, 2015. Recueil d’écrits psychiatriques : articles scientifiques, thèse, articles du journal intérieur du pavillon de l’hôpital de Blida-Joinville de 1953 à 1956, deux pièces de théâtre écrites à Lyon durant ses études de médecine (L’Œil se noie et Les Mains parallèles), correspondance et textes publiés dans El Moudjahid après 1958, non repris dans Pour la révolution africaine.
Écrits sur l’aliénation et la liberté. Œuvres II, La Découverte, 2018.
MONOGRAPHIES
Frantz Fanon. Recueil de textes introduit par Mireille Fanon-Mendès-France, Genève, éditions du CETIM (Centre Europe-Tiers Monde), 2013, 96 pages
Abdelkader Benarab, Frantz Fanon : L’Homme de rupture, Paris, Alfabarre, 2010, 82 pages
André Lucrèce, Frantz Fanon et les Antilles. L’empreinte d’une pensée, éd. Le Teneur, Suresnes, 2011
Daniel Boukman, Frantz Fanon. Traces d’une vie exemplaire, L’Harmattan, 2016
Pierre Bouvier, Aimé Césaire et Frantz Fanon. Portraits de (dé)colonisés, Paris, Les Belles Lettres, collection « Histoire de profil », 2010.
Pierre Bouvier, Fanon, éd. Universitaires, Paris, 1971
Matthieu Renault, Frantz Fanon. De l’anticolonialisme à la critique postcoloniale, Amsterdam, 2011.
Alice Cherki, Frantz Fanon. Portrait, Seuil, 2000, 313 pages
Caute David, Fanon, éd. Collins, Londres, 1970, traduit par G. Duran), éd. Seghers, Paris, 1970
Christiane Chaulet-Achour, Frantz Fanon, l’importun, éd. Chèvrefeuille étoilée, Montpellier, 2004
Joby Fanon, De la Martinique à l’Algérie et à l’Afrique, éd. L’Harmattan, Paris, 2004
Peter Geismar, Fanon, éd. Dial Press, New York, 1971
David Macey (trad. de l’anglais), Frantz Fanon, une vie, Paris, la Découverte, 2011, 550 pages
Faustino, D. M. “Why Fanon, why now?”: Frantz Fanon and fanonisms in Brazil. 2015. 252 f. Tese (Doutorado) – Programa de Pós-Graduação em Sociologia, Universidade Federal de São Carlos, São Carlos, 2015
Marie-Jeanne Manuellan (son assistante à Tunis), Sous la dictée de Fanon